jeudi 20 avril 2017

Throwback Thursday Livresque #26 - Noir et sans espoir ou Lumière et plein d’espoir




Hello !


Voici le 26e numéro de ce rendez-vous vraiment très sympa créé par BettieRose books.

Comme d'autres rendez-vous sur le même principe, BettieRose donnera chaque semaine un thème et il faudra partager la lecture correspondante à ce thème.



Le thème de cette semaine est :



Noir et sans espoir ou Lumière et plein d’espoir
(un roman noir ou un roman feel-good)






Difficile de choisir entre les deux car il y a autant de livres des deux catégories dont j'aimerais vous parler. 

Mais j'ai finalement choisi de vous parler d'un diptyque de l'un mes auteurs fétiches, celui qui arrive à me faire éprouver à la fois de la terreur, voire du dégoût lors de certains passages, et du plaisir tellement j'aime son écriture et sa façon de raconter les histoires. J'ai nommé le sieur Chattam, et ses Abysses du temps, duologie composée de Léviatemps et du Requiem des abysses



Léviatemps
A trop désirer la mort, on finit par trouver pire......Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué : femme, enfant, amis, réussite, et a décidé de se lancer dans un roman policier qui le plongerait dans les bas-fonds de la civilisation. Il veut être confronté au sang et à la violence.Cette mort qu'il désire tant approcher va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme ? Guy va tenter de le découvrir, en compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un sumo japonais déshonoré…Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, il va peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

Le Requiem des abysses
Pour oublier le criminel qui a terrorisé Paris lors de l’Exposition universelle de 1900 et se remettre de leurs aventures, l’écrivain Guy de Timée et Faustine, la belle catin, se sont réfugiés au château d’Elseneur dans le Vexin. Mais là, dans une ferme isolée, une famille est assassinée selon une mise en scène macabre, alors que l’ombre d’une créature étrange rode dans les champs environnants…
Guy, dans sa soif de comprendre le Mal, de le définir dans ses romans, replonge dans ses vieux démons, endossant à nouveau ce rôle de criminologue, qui le conduit peu à peu, comme un profiler avant la lettre, à dresser le portrait du monstre. Pendant ce temps, à Paris, les momies se réveillent, les médiums périssent étrangement et les rumeurs les plus folles se répandent dans les cercles occultes...


Qu'est-ce que le Mal ? C'est pour essayer de percer ce mystère (pour ses prochains romans) que Guy de Timée a tout quitté pour replonger dans l'anonymat et toucher du doigt les bas-fonds de la société. Mais il ne s'attendait pas à être confronté à de telles horreurs. Et utilisant les méthodes de ce que l'on nommera plus tard les profilers, il va tout faire pour arrêter les assassins, d'abord à Paris, puis à la campagne, dans le Vexin.

Pour le premier roman, le Paris de 1900 est extrêmement bien rendu, et l'on s'y croirait : l'ambiance, les odeurs, les bruits, le monde, la société, les bas-fonds sordides, l'Exposition Universelle...

Quant au deuxième roman, il se passe à la campagne, mais il n'en est pas moins oppressant, tant les meurtres commis sont atroces et d'une bestialité sans nom, mais perpétrés par un être incroyablement rusé et intelligent, ce qui rend la tâche de Guy de Timée d'autant plus difficile et dangereuse.

L'écriture de Chattam est riche, envoûtante, on est comme fasciné. On a peur mais on ne veut pas lâcher le livre. On est écœuré par tant d’inhumaines horreurs, mais on continue à lire malgré tout, et c'est ça le talent de cet auteur !

Ces deux romans sont, je crois, ce que j'ai lu de plus fort, de plus puissant et de plus noir. Ils sont tellement oppressants, horribles et magnifiques à la fois, qu'ils m'ont marqué très profondément. 









Exposition Universelle - Paris - 1900






Le thème de la semaine prochaine sera :


Road trip ou Voyages

(Un roman où les héros voyagent ou un road trip ou encore un roman qui donne envie de voyager, de découvrir un lieu particulier…)













mercredi 19 avril 2017

Rien que pour la couverture #52




Bonjour !



Me revoilà pour Rien que pour la couverture, un rendez-vous que j'ai trouvé sur le blog Ephémère, et qui m'a tout de suite conquise.

Il s'agit de présenter des couvertures de livres - récents ou anciens - qui nous plaisent, que l'on trouve intéressantes, sympa, marrantes, jolies ou carrément somptueuses!


J'ai choisi d'en présenter 5 chaque semaine, et je précise bien que ce ne sont pas forcément des livres que j'ai envie de lire ! 

D'ailleurs, il peut très bien y avoir des couvertures de livres écrits dans une autre langue.



Dans ce rendez-vous, ce sont vraiment les couvertures uniquement que je mets en avant.


















Voilà ! J'espère que cette sélection vous plaira ! 😉


A bientôt !





mardi 18 avril 2017

Le Mardi sur son 31 #39




J'espère que vous allez bien et je vous remercie d'être au rendez-vous pour ce nouveau Mardi sur son 31, même si c'est avec un peu de retard que je vous le présente. 


L'idée de ce rendez-vous hebdomadaire est de Sophie, du blog Les bavardages de Sophie et elle est très simple :  tous les mardis, vous ouvrez le livre que vous êtes en train de lire à la page 31 et vous choisissez une phrase. Elle peut être révélatrice du roman, vous plaire par son style, vous déplaire… Bref vous êtes libre! (explication empruntée à Sophie elle-même)

Pour ma part, je choisis en général un peu plus qu'une phrase - 2 ou 3, en général - car la plupart du temps, une seule phrase n'est pas suffisante pour être vraiment révélatrice du style ou de l'histoire, et surtout, ne veut pas dire grand-chose sortie de son contexte.

De plus, je voudrais rajouter que si je n'ai pas fini mon livre le mardi suivant - comme c'est le cas aujourd'hui -, j'ai décidé de faire quand même un Mardi sur son 31 mais en prenant un extrait de la page 131, puis de la page 231 si je ne l'ai toujours pas fini le troisième mardi, etc...

Donc...



Ma lecture en cours :





"Il vécut à Paris en l'an 1313 un homme qui allait du nom d'Andreas Saint-Loup, mais que d'aucuns appelaient l'Apothicaire, car il était le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes..." Un matin de janvier, cet homme découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oubliée... Il comprend alors que jadis vivait ici une personne qui a soudainement disparu de toutes les mémoires. L'Apothicaire, poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel et l'Inquisiteur de France, décide de partir jusqu'au mont Sinaï. Entre conte philosophique et suspense ésotérique, L'Apothicaire est une plongée vertigineuse dans les mystères du Moyen Age et les tréfonds de l'âme humaine.










Et à la page 131, on peut lire :


" — Oh ! vous savez, moi, je ne vois pas la sodomie comme un acte diabolique. Il m'arrive même de la recommander aux dames qui veulent se prémunir contre l'enfantement, et, pour ma part, je préfère grandement deux hommes qui s'enculent à deux qui s'entretuent. Si j'avais dû faire, moi, le procès de votre Ordre, c'est bien tout le sans qu'il a sur les mais que je lui aurais reproché, et non pas ses mœurs supposées. Nous vivons une drôle d'époque où l'on sanctifie celui qui égorge allègrement les infidèles et où l'on brûle celui qui pédique*."

* Pédiquer : (Vieilli) Pénétrer analement, pratiquer le coït anal.



(Dans cet extrait, Andreas, l'Apothicaire héros de cette histoire, emprisonné quelques jours dans une ancienne Commanderie des Templiers reconvertie en prison, par de fausses accusations, découvre que son voisin de cellule n'est autre que Jacques de Molay, dernier grand Maître de l'Ordre des Templiers, et discute avec lui.)







Jacques de Molay,  né entre 1244 et 1249 et mort le 18 mars 1314 , fut le 22e et dernier maître de l'Ordre du Temple. 





lundi 17 avril 2017

Le Bélial - Collection UNE HEURE LUMIÈRE





Bonjour !


Comme je l'ai fait l'autre jour avec la collection Promesses, de J'ai lu, voici les publications parues chez Le Bélial' Editions, dans la collection Une heure lumière.

Une heure-lumière, c'est la distance que parcourt un photon dans le vide en 3600 secondes, soit plus d'un milliard de kilomètres. Une distance supérieure à celle séparant Jupiter du Soleil. Ce qui nous emmène déjà très loin...

Faire voyager loin le lecteur, voilà précisément l'ambition de la nouvelle collection du Bélial', Une Heure-Lumière.


Une Heure-Lumière, ce sont des romans courts et de facture élégante : assez brefs pour être lus d'une traite, mais riches en "sense of wonder", faisant la part belle à une science-fiction ambitieuse, celle du vertige et de l'émerveillement.


1/ Le Nexus du Docteur Erdmannde Nancy KRESS



Henry Erdmann est un physicien de haut vol, l’un des pères de l’Opération Ivy et de la puissance nucléaire américaine. Était, plutôt, car aujourd’hui, vieux et perclus, Henry Erdmann n’est que le triste reflet de celui qu’il fut, quand bien même il continue de donner quelques cours à l’université pour des étudiants qu’il ne comprend plus depuis bien longtemps… Aussi, lorsque cette douleur impensable lui vrille le cerveau, c’est presque avec soulagement qu’il accueille ce qu’il croit être une attaque cérébrale. Sauf qu’il ne s’agit pas de cela… De nombreux pensionnaires de la maison de retraite dans laquelle il réside semblent avoir subi le même sort. Et tous, bientôt, commencent à voir des choses… Des choses impossibles…



160 pages

14 janvier 2016



2/ Dragonde Thomas DAY



Bangkok. Demain.
Le régime politique vient de changer.
Le dérèglement climatique global a enfanté une mousson qui n’en finit plus.
Dans la mégapole thaïlandaise pour partie inondée, un assassin implacable s’attaque à la facette la plus sordide du tourisme sexuel. Pour le lieutenant Tannhäuser Ruedpokanon, chargé de mettre fin aux agissements de ce qui semble bien être un tueur en série, la chasse à l’homme peut commencer. Mais celui que la presse appelle Dragon, en référence à la carte de visite qu’il laisse sur chacune de ses victimes, est-il seulement un homme ?


160 pages

14 janvier 2016



3/ Cookie Monsterde Vernor VINGE


Non, vraiment, la vie de Dixie Mae n’a pas toujours été rose… Mais grâce à LotsaTech, et au boulot qu’elle vient de décrocher au service clients de ce géant high-tech, les choses vont changer. Telle était du moins sa conviction jusqu’à ce que lui parvienne l’email d’un mystérieux expéditeur, message qui contient quantité de détails intimes liés à son enfance et connus d’elle seule… Dixie Mae, telle Alice, devra passer de l’autre côté du miroir et payer le prix de la vérité — exorbitant : celui de la nature ultime de la réalité au sein de la Silicon Valley…




112 pages

11 février 2016




4/ Le Choixde Paul J. MCAULEY



Ils sont amis depuis toujours, ils ont seize ans ou presque. Damian vit et travaille avec son père, éleveur de crevettes et cogneur d’enfants. Lucas s’occupe de sa mère, ancienne passionaria d’un mouvement écologiste radical clouée au lit par la maladie dans la caravane familiale. Le monde est en proie à un bouleversement écologique majeur — une montée des eaux dramatique et une élévation de la température moyenne considérable. Au cœur du Norfolk noyé sous les flots et écrasé de chaleur, la rumeur se répand : un Dragon est tombé du ciel non loin des côtes. Damian et Lucas, sur leur petit voilier, entreprennent le périlleux voyage en quête du mystérieux artefact extraterrestre, avec en tête un espoir secret : décrocher la clé des étoiles…


96 pages

11 février 2016



5/ Un Pont sur la brumede Kij JOHNSON


Kit Meinem d’Atyar est peut-être le plus doué des architectes de l’Empire. Peut-être… et tant mieux. Car il lui faudra convoquer toutes ses compétences, l’ensemble de son savoir pour mener à bien la plus fabuleuse qui soit, l’œuvre d’une vie: un pont sur le fleuve de brume qui de tout temps a coupé l’Empire en deux. Un ouvrage d’art de quatre cent mètres au-dessus de l’incommensurable, cette brume mortelle, insondable, corrosive et peuplée par les Géants, des créatures indicibles dont on ne sait qu’une chose : leur extrême dangerosité…
Par-delà le pont… l’abîme, et pour Kit une aventure humaine exceptionnelle.



140 pages 

25 août 2016



6/ L'Homme qui mit fin à l'histoirede Ken LIU


Futur proche.
Deux scientifiques mettent au point un procédé révolutionnaire permettant de retourner dans le passé. Une seule et unique fois par période visitée, pour une seule et unique personne, et sans aucune possibilité pour l'observateur d'interférer avec l'objet de son observation. Une révolution qui promet la vérité sur les périodes les plus obscures de l'histoire humaine. Plus de mensonges. Plus de secrets d'État.
Créée en 1932 sous mandat impérial japonais, dirigée par le général Shiro Ishii, l'Unité 731 se livra à l'expérimentation humaine à grande échelle dans la province chinoise du Mandchoukouo, entre 1936 et 1945, provoquant la mort de près d'un demi-million de personnes… L'Unité 731, à peine reconnue par le gouvernement japonais en 2002, passée sous silence par les forces d'occupation américaines pendant des années, est la première cible de cette invention révolutionnaire. La vérité à tout prix. Quitte à mettre fin à l'Histoire.

112 pages

25 août 2016


7/ Cérès et Vestade Greg EGAN



Cérès d’un côté, Vesta de l’autre. Deux astéroïdes colonisés par l’homme, deux mondes clos interdépendants qui échangent ce dont l’autre est dépourvu — glace contre roche. Jusqu’à ce que sur Vesta, l’idée d’un apartheid ciblé se répande, relayée par la classe politique. La résistance s’organise afin de défendre les Sivadier, cible d’un ostracisme croissant, mais la situation n’est bientôt plus tenable : les Sivadier fuient Vesta comme ils peuvent et se réfugient sur Cérès. Or les dirigeants de Vesta voient d’un très mauvais œil cet accueil réservé par l’astéroïde voisin à ceux qu’ils considèrent, au mieux, comme des traîtres… Et Vesta de placer alors Cérès face à un choix impossible, une horreur cornélienne qu’il faudra pourtant bien assumer…

120 pages 

23 février 2017



8/ Poumon vertde Ian R. MacLEOD



LORS DE SA DOUZIÈME ANNÉE standard, pendant la saison des Pluies Douces habarienne, Jalila quitte les hautes plaines de Tabuthal. Un voyage sans retour — le premier. Elle et ses trois mères s’installent à Al Janb, une ville côtière bien différente des terres hautes qui ont vu grandir la jeune fille. Jalila doute du bien-fondé de son déménagement. Ici, tout est étrange. Il y a d’abord ces vaisseaux, qui percent le ciel tels des missiles. Et puis ces créatures d’outre-monde inquiétantes, qu’on rencontre parfois dans les rues bondées. Et enfin, surtout, la plus étrange des choses étranges, cet homme croisé par le plus pur des hasards — oui, un... mâle. Une révélation qui ne signifie qu’une chose : Jalila va devoir grandir, et vite ; jusqu’à percer à jour le plus extraordinaire secret des Dix Mille et Un Mondes...

144 pages

21 avril 2017








A bientôt pour la suite !





C'est lundi, que lisez-vous? #59




Bonjour à tous !


Je vous retrouve pour le C'est lundi, que lisez-vous?, rendez-vous initié par Malou et repris par Galleane, où je vous parle de mes lectures de la semaine passée, de mes lectures en cours et de mes lectures à venir.


C'est parti !








Finalement, je ne l'ai pas commencé lundi dernier, comme j'en avais l'intention, mais seulement mercredi, pour diverses raisons. Du coup, je ne l'ai pas fini. Bien au contraire, je n'en ai lu qu'une petite centaine de pages. Du coup, forcément...









Si je n'en ai pas lu beaucoup, c'est aussi parce qu'au niveau du style, on est dans du langage soutenu et cultivé, avec beaucoup de mots et d'expressions issues du moyen-âge ou en tout cas de l'ancien français, que l'écriture est d'une richesse et d'une érudition incroyable. D'ailleurs, on sent vraiment que l'auteur a fait des recherches approfondies et sait de quoi il parle.
Du coup, même si je prends un énorme plaisir à ma lecture, je ne peux pas lire aussi vite que pour un roman au style contemporain.
Ceci dit, le personnage principal est hyper intéressant et charismatique et l'histoire en elle-même promet d'être passionnante. Pour le moment, elle commence tout juste à décoller, mais cela ne m'a pas gênée du tout que l'auteur prenne son temps pour planter le décor, car cela se justifie.









Et en toute logique, si ma lecture actuelle n'a pas changée, la prochaine non plus... 😃







Bonne semaine et bonnes lectures à tous !







Récapitulatif de la semaine : du 10 au 16 avril 2017


Bonjour !


Vous avez raté quelque chose sur mon blog la semaine dernière ? Voici tout ce que j'ai publié au cours des sept derniers jours.

Comme toujours, il vous suffit de cliquer sur la couverture du livre chroniqué ou sur les logos des rendez-vous pour arriver directement sur les articles.




Chroniques














Rendez-vous





Lundi









Mercredi















Jeudi










Dimanche












Bonne semaine à tous !







dimanche 16 avril 2017

In My Mailbox - Avril 2017, semaine 3




Bonjour à tous !



Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd'hui pour mon In My Mailbox.



In My Mailbox (ou IMM) est un rendez-vous mis en place par Kristi, du blog The Story Siren et inspiré par Alea, du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres, mais aussi les livres achetés ou empruntés en bibliothèque.
C'est le blog Lire ou mourir qui s'occupe des In My Mailbox français. 


Cette semaine, dans ma boîte aux lettres, un petit assortiment assez éclectique de livres d'occasion, avec :




- un livre d'aventures dans la lignée des Jules Verne, écrit en 1893 (mais cette édition date de 1983)


Faire le tour du monde dans un délai d'un an avec cinq sous pour seul viatique, voilà l'exploit que doit réaliser le journaliste Armand Lavarède s'il veut hériter de son cousin dont le testament draconien désigne comme arbitre l'Anglais Murlyton à qui reviendra son immense fortune au cas où les conditions ne seraient pas respectées.
Lavarède relève le défi avec d'autant plus d'enthousiasme qu'il est optimiste et aventureux et qu'il est d'autre part harcelé par son propriétaire M. Bouvreuil, dont la fille Pénélope s'est mis en tête de épouser.
Le hasard, justement, instruit les Bouvreuil du premier stratagème qu'il utilise pour aller sans bourse délier de Paris à Panama; mais il lui a donné aussi un allié en la personne de la charmante Aurett, la fille de Sir Murlyton, et l'intervention de Bouvreuil tourne à sa confusion. Lavarède est dès lors obligé de compter avec les manigances du père de Pénélope, résolu à se venger et à l'empêcher de gagner son héritage pour mieux le contraindre à devenir son gendre.
Ainsi passeront-ils tous à travers les péripéties d'une révolution sud-américaine, les périls de la forêt vierge, les aléas de San Francisco ou les mystères de la Chine, du Tibet et de l'Europe centrale - pour ne citer que les grandes étapes du fourmillement d'aventures vécues par l'ingénieux héros de ce roman devenu célèbre.





- un des plus grands classiques du roman policier, paru en 1907





Alors qu'elle s'était enfermée à double tour dans sa chambre, Mathilde, la fille du célèbre professeur Stangerson, est victime d'une terrible agression. Et pourtant, la pièce était barricadée comme un coffre-fort ! Par où l'assassin a-t-il bien pu s'enfuir ? Frédéric Larsan et le jeune Joseph Rouletabille, journaliste et détective en herbe, mènent l'enquête...












- un thriller flirtant avec la science-fiction publié en 1997



Brillant étudiant en informatique, Beau se blesse au doigt en ramassant un mystérieux petit disque de métal noir. Il ressent une forte fièvre et manifeste les symptômes d'une grippe carabinée, puis tout rentre dans l'ordre. Rétabli, il semble plus fort qu'avant. Mais sa compagne Cassy s'inquiète. La personnalité de son ami a changé. Ce garçon studieux sèche ses cours, ne parle plus que d'écologie ou de sexe, et dans le noir, ses yeux deviennent phosphorescents. Plus inquiétant encore, l'épidémie de grippe se répand dans la ville et bientôt dans tout le pays. Quelle est l'origine de ce virus mystérieux ? Quels sont les buts de cet Institut du Nouveau Départ que vient de fonder Beau avec l'aide de la plus grosse entreprise d'informatique du monde ? Cassy, avec un petit groupe, décide de résister pour combattre ce mal venu d'ailleurs.









- un roman contemporain paru en 1998







" Pourquoi venez-vous me voir, ce soir ? Parce que je ne sais plus quoi faire.
Parce que ça fait trop longtemps que ça dure. Parce que ça ne peut plus durer Parce que je n'ai pas trop le choix, si ça ne dépendait que de moi, vous savez, les médecins, moi, moins j'en vois, mieux je me porte... " Dans la salle d'attente du docteur Bruno Sachs, les patients souffrent en silence. Dans le cabinet du docteur Sachs, les plaintes se dévident, les douleurs se répandent. Sur des feuilles et des cahiers, Bruno Sachs déverse le trop-plaint de ceux qu'il soigne.
Mais qui soigne la maladie de Sachs ?








- un roman fantastique écrit en 2002



Prisonnier ( par la volonté de Dieu ) du corps d'un écrivain fraîchement suicidé et chichement membré, Moi, Lucifer, Ange Déchu, Porteur de Lumière, Prince des Ténèbres, de l'Enfer et de ce Monde,Seigneur des Mouches, Père du Mensonge, Suprême Apostat, Tentateur, Antique Serpent, Séducteur, Accusateur, Tourmenteur, Blasphémateur et, sans contestation possible, Meilleur Coup de l'Univers Visible et Invisible ( demandez donc à Eve, cette petite grace ), j'ai décidé-Ta-daaah !-de tout dire.
Tout ? Presque. Le funk. Le swing. Le boogie. Le rock. 
C'est moi qui ai inventé le rock. Si vous saviez tout ce que j'ai inventé : la sodomie, bien sûr, la fumette, l'astrologie, l'argent...Bon, on va gagner du temps : tout, absolument tout ce qui vous empêche de penser à Dieu. C'est-à-dire à peu près tout ce qui existe.











Bon dimanche à tous !